Le thé Pu Er, dont les vertus favorisent la longévité, fut le premier thé à être consommé. Il provient des 古六大茶山, 6 montagnes anciennes du Yunnan. Les producteurs de thé compressaient les feuilles afin de leur donner la forme d’une galette et de pouvoir les transporter facilement au travers de la Chine. Choisi pour être le thé impérial, le thé Pu Er était alors acheminé vers les Empereurs ainsi que la noblesse chinoise, par la Route du Thé longue d’environ 3000km reliant la province du Yunnan à Pékin.

 

A l’origine, le thé était essentiellement utilisé comme remède par les pratiquants de la médecine traditionnelle chinoise, en vue de prévenir et soigner certaines maladies. Les moines également consommaient du thé pour rester éveillés pendant la méditation.

 

La cérémonie, ou l’art du thé, est décrite dans de nombreux manuels par les « Maîtres du Thé ». Associée à la philosophie taoïste, elle voit le jour sous le règne des Tang. Tout un univers se développe alors autour du thé et des Maisons de thé qui connaissent un grand succès sous la dynastie Qing. Ces lieux de rencontre offrent une dimension sociale à la cérémonie du thé.

 

Un thé d’excellence dépend de l’environnement dans lequel le théier grandit, de son âge ainsi que du processus de fabrication. Les minorités ethniques de Chine choisissent et cueillent les feuilles méticuleusement, cultivent le thé et le fabriquent selon un savoir-faire transmis de génération en génération, depuis des millénaires.

 

Chaque famille de thé demande une préparation bien spécifique. La tradition chinoise dit que l’eau est « mère » et les ustensiles sont « père ». L’eau utilisée, sa température, la quantité de feuilles, le temps d’infusion et le matériel employé sont des facteurs qui affecteront les arômes et fragrances du thé. Voilà pourquoi l’art du thé fait partie intégrante de la culture chinoise.

L'art du thé

La culture du thé a vu le jour en Chine il y a environ 4'000 ans.

 

La légende chinoise raconte que l'Empereur Shennong a été séduit par le goût du thé, après qu'une feuille de thé soit accidentellement tombée dans sa tasse.

 

Il existe six familles de thés : vert, noir, blanc, Pu Er (ou sauvage), jaune et Oolong. Ils proviennent essentiellement tous de la même plante : le Camellia Sinensis. Lorsqu’il est cultivé, le Camellia Sinensis est taillé sous la forme d’un buisson mesurant environ un mètre afin d’en faciliter la cueillette. A l’état sauvage, il devient un arbre (théier) qui peut atteindre plus de 10m de haut, en fonction de son âge. Les plus vieux théiers du monde (jusqu’à 3200 ans) se trouvent dans les forêts des montagnes de la province du Yunnan, à plus de 1800m d’altitude.